Guide méthodologique et technique des sentiers sous-marins

Les mers et les océans sont des milieux riches de ressources diversifiées. Ils participent activement à la régulation des grands équilibres de la planète et restent également la principale voie de communication pour le transport de marchandises et de passagers. Avec l’avènement du tourisme, premier secteur d’activité économique au monde, la mer est également devenue un espace de loisirs considéré, jusqu’à présent, comme entièrement libre et où tout est permis.

Mais l’équilibre écologique de la mer est désormais menacé. Dans les zones littorales, sa faune et sa flore, riches et diverses, sont régulièrement agressées. Mer presque fermée, la Méditerranée est d’autant plus fragile. La pression démographique est des plus importantes. Les populations permanentes des côtes méditerranéennes devraient atteindre 176 millions d’habitants et la fréquentation touristique des régions côtières 312 millions de touristes en 2025. La Méditerranée supporte également une part considérable du trafic mondial de marchandises et connaît une croissance importante de la navigation de croisière et de plaisance.

La mer a longtemps été considérée comme un espace de non-droit. Son usage est maintenant soumis à des conventions internationales mettant en avant la préservation du milieu, comme la Convention des Nations Unies pour le Droit de la Mer et la Convention de Barcelone en ce qui concerne la Méditerranée.

La plupart des pays riverains de la Méditerranée, conscients de l’importance de la préservation de certaines zones, ont mis en place des aires marines protégées (AMP) essentiellement dans les zones côtières. Les AMP peuvent être considérées comme des laboratoires de développement durable au service d’une gestion effective des océans et des espaces littoraux. Si elles protègent les milieux sensibles et les espèces menacées, elles permettent aussi d’accroître la productivité des lieux de pêche, de réguler les différents usages de la mer, d’encadrer un tourisme durable et de créer de nouvelles activités qui génèrent de l’emploi.

Parmi les outils contribuant à l’éducation et la sensibilisation du public à l’environnement dans les AMP, le « sentier sous-marin » s’est rapidement imposé comme un outil pratique et efficace, concrétisant la notion de développement durable.

Porté par le projet MedPAN Nord sous l’égide du réseau MedPAN, cet ouvrage propose la version méditerranéenne du Guide méthodologique et technique des sentiers sous-marins publié par l’Atelier Bleu en 2008. Il s’adresse aux gestionnaires d’aires marines protégées des 21 pays du bassin méditerranéen souhaitant créer des sentiers sous-marins sur leur territoire et mais également plus largement aux acteurs de la gestion du littoral.

Objectifs de cet ouvrage :

Ce guide a pour vocation d’être un document de référence méthodologique et technique sur la création et la gestion de sentiers sous-marins destiné aux gestionnaires d’aires marines protégées et plus largement aux acteurs de la gestion du littoral, notamment les acteurs de l’éducation à l’environnement.

L’ouvrage a été scindé en 6 parties :

1. La définition du sentier sous-marin : elle propose des critères permettant de le caractériser et d’en reconnaître les différents types existants.

2. Le sentier sous-marin, un outil au service de la gestion du territoire : face aux pressions subies par les écosystèmes méditerranéens, le sentier sous-marin peut jouer un rôle dans leur gestion.

3. La réglementation : présente une liste d’aspects réglementaires que tout porteur de projet doit prendre en compte dans le cadre de la législation particulière de son pays.

4. Les éléments et méthodes pédagogiques : publics concernés, différentes approches de la pratique, contenus et déroulement pédagogiques, outils pouvant être utilisés pour sa mise en œuvre.

5. La conception d’un sentier sous-marin : traite de la création pratique d’un sentier sous-marin, du choix du site à l’organisation, des moyens à mettre en œuvre ainsi que des coûts. Cette partie constitue une sorte de trame de base du cahier des charges nécessaire à la réalisation d’un sentier sous-marin.

6. L’approche économique du sentier sous-marin : aborde les différents modèles d’affaires pouvant être envisagés par les porteurs de projet sur la base d’études de cas.

Le document conclut en abordant les perspectives et les enjeux autour du sentier sous-marin.

Liens

Année de publication

2012

Nombre de pages

74

Editeurs

MedPAN WWF

Ajouté

08/12/2021