Analyse comparative de l’influence de brise-lames submergés de type « tube en géotextile » en Méditerranée française

Le littoral est sujet à des risques d’érosion et de submersion marine. Pour contrer ces phénomènes des structures de protection côtières sont construites. Ce rapport se focalise sur l’impact des brise-lames en géotextile en Méditerranée française. Permettent-ils un amortissement efficace des houles incidentes ? et sont-ils un frein à l’érosion ? Les paramètres structurels et la morphologie des plages des neuf sites présentant ce type de structures ont été déterminés. Une analyse via la modélisation a permis d’avoir des réponses sur l’impact de ces structures sur la côte. Le constat est que les houles arrivant sur la côte avec un angle d’incidence oblique ont une efficacité pertinente sur la diminution de l’énergie arrivant la côte. Il semblerai que la revanche des structures affecte plus l’énergie transmise que leur largeur. De plus, on constate que si ces paramètres structuraux sont supérieurs à une certaine valeur, les tempêtes d’intensité élevée seront mieux atténuées que celles d’intensités plus faible. En dessous de cette valeur, le schéma inverse se produit : les tempêtes d’intensité faible seront mieux atténuées que celles d’intensité élevée. Il ne semble pas pertinent que la largeur soit supérieure à 10-12 m. Une analyse site à site a été effectuée, mettant en évidence les processus impliqués à la suite de la mise en place de ces structures. Pour 20 % des sites étudiés, la mise en place des structures ne semble pas être une solution pertinente pour permettre un amortissement des houles et pour 90 % des sites l’érosion semble persistante en arrière des structures.

Pièces jointes